Le mondialisme n'est pas mondialisation.

Publié le par Asse42



On essaye de faire rentrer dans notre esprit la confusion entre les mots, les expressions pour nous modeler dans une seule direction. Concernant le mondialisme lorsqu'on émet une objection on nous demande alors si nous serions contre la mondialisation? C'est la même chose entre sionisme et judaïsme. Si on se déclare anti-sioniste alors on se fait taxer d'anti-sémite anti-juif. Pourquoi donc?
La confusion des termes, des mots, est une volonté des tenants d'un ordre mondial qui leur permettra de garantir leurs intérêts et l'accroissement de leur richesse. Il est ainsi aisé de baliser le débat dans un seul sens et pouvoir dire que si on est universaliste, non raciste alors on est pour le mondialisme. C'est faux.

Je fais partie des gens qui aspirent à la fraternité mondiale et qui croit que pour cela nous devons permettre à nos différences de s'exprimer car c'est la somme de ces différences qui constituent la richesse collective de l'humanité. C'est la mondialisation acceptée. Je suis heureux de pouvoir communiquer, de pouvoir me déplacer plus facilement aux 4 coins de la planète. Je m'adapte au progrès technologique qui le permet et je n'ai pas la nostalgie de l'âge de pierre.
Pour autant je ne suis pas mondialiste. C'est-à-dire que je refuse l'uniformisation de la culture, du mode de vie, de la consommation,etc... Je ne veux pas vivre dans un monde formaté ou chacun penserait at agirait pareil. Pour moi c'est un totalitarisme insupportable.

C'est pourquoi découle de cette résistance au formatage mon adhésion à l'anti-sionisme qui est, je le rappelle, une idéologie politique et non l'émanation d'un peuple, d'une race ou d'une religion. On est sioniste ou on ne l'est pas. Le sionisme c'est le bras armé au proche-orient du mondialisme occidental. Il s'appuie sur le pouvoir économique des grandes firmes qui financent les guerres avec l'objectif de se payer en retour; sur le pouvoir militaire US et plus largement de l'Otan; sur la diabolisation de l'Islam sous couvert de la chasse au terrorisme. Cette force occidentaliste s'appuie sur une volonté d'imposer au monde son développement, sa culture, sa consommation, sa démocratie en effaçant toutes les autres.
Je ne dis pas que face à l'occidentalisme c'est le camp du bien où tout est rose pour l'humanité. Non ce n'est pas le cas. Mais en occident est-ce le cas? Vivons-nous dans des sociétés démocratiques libres de penser, d'agir? A mon sens de moins en moins, et l'avenir va dans le sens d'un contrôle accru sur les peuples. On le constate en France où on criminalise toutes les formes d'oppositions au pouvoir. Quelle soit parlementaire, judiciaire, syndicale, associative,citoyenne,...On rentre dans l'ère du fascisme acceptable par les masses à coup de propagande médiatique et de domination de la pensée unique. Sachez qu'aux USA ils ont la possibilité de décréter la dictature suite à un évènement de force majeur. Tout comme la France et d'autres pays d'Europe. Ainsi se met en place l'arsenal législatif de prise en main du pays.

Il est envisagé dans un avenir proche de fusionner les deux grands marchés US et UE avec une volonté de libéraliser au maximum les échanges. C'est à cela que les sociaux-démocrates alliés aux conservateurs ont souscrit. Pensant que la fluidification des échanges financiers sera tout bénéfice pour les économies alors qu'on voit bien que ce n'est pas le cas. Du moins pour le peuple citoyen qui est en première ligne. Les élites, elles, y trouvent leur compte. Cette affaire va nous concerner dès 2010 et sera le noeud de notre développement à l'avenir. On veut nous enfermer dans un grand marché libéralisé où nos droits seront de plus en plus réduits a contrario de nos devoirs. Cette intégration US-UE devrait être en débat dans notre perspective européenne. Elle est au contraire totalement occultée. Comment donc faire confiance à des élites qui se côtoient, qui se réunissent en secret, qui se préemptent, qui se reniflent, et qui prennent contact pour l'avenir pour nous mener dans une direction, alors que le peuple citoyen n'est même pas consulté? Est-ce que les socialistes s'engagent à consulter les peuples européens? En tant que socialiste moi-même je ne le pense pas et c'est pourquoi j'hésite à donner ma voix à mon propre parti. Moi je ne veux faire la guerre à personne, je ne veux avoir la haine pour personne et je crois que c'est en donnant de la dignité à toutes et tous que nous pourrons construire un monde meilleur. Et je suis persuadé que ce n'est pas celui que nous concocte nos élites.

Voici la liste des Young leaders français recrutés pour être formatés à la pensée US. On y trouve Montebourg, Moscovici et aussi...Najat Belkacem.

Je vous conseille de visionner cet entretien de Pierre Hillard qui nous parle de la marche irrésisitible du nouvel ordre mondial. C'est passionnant:



Publié dans Désordre mondial

Commenter cet article

Gérard Eloi 03/06/2009 14:56

Salut Fabrice,

Tu dis :

"Mettre le doigt...=ouverture...".

Possible, mais pas certain. En plus, tu ne sais pas jusqu'où Najat a enfoncé son doigt !

Et tu n'as pas répondu aux objections que j'ai formulées en comm 262 sur son blog.

Je maintiens ce que j'ai dit : je trouve regrettable que tu jettes la suspicion sur son blog (elle est porte parole de Ségolène et chargée des questions de société au PS)justement la veille d'une échéance électorale, à un moment où elle risque évidemment de ne pas avoir l'occasion de lire tous les comm (265 pour le moment !) sous son dernier billet blog.

Je maintiens aussi que, s'agissant de Najat que tu connais comme moi, tu aurais dû penser à la contacter personnellement pour discuter un peu avant de l'attaquer en public.

Les indécis qui t'ont lu, et qui vont comme moi remonter tes liens jusqu'ici vont voter Dieudonné ! C'est Hafrit qui sera content ! Mais avec un curieux résultat : en septembre, tu titrais "La crise : une chance pour la Gauche !".
En septembre, l'échéance électorale qui suivait était mathématiquement celle-ci, les Européennes. Nous savons que le Conseil reste automatiquement à droite. La Commission, il y a des malchances aussi...encore que cette Commission doive être entérinée par ce Parlement qui sera élu le 7. Un Parlement de Gauche pourrait-il faire pencher la Commission à gauche aussi ?
Nous ne le saurons peut-être jamais...Car, malgré cette "chance", il ne reste que peu de...chances de voir un Parlement européen à gauche.

Et toute voix qui va se perdre chez Dieudonné ou autres est une voix qui diminue encore le score de la gauche !

C'est mal barré. Et chaque jour amène de nouveaux problèmes.
Galérons, galérons : en mourant plus vite, on se reposera plus vite aussi...maigre consolation.

Asse42 04/06/2009 00:04


J'ai supprimé la série de commentaires qui nous a menés dans l'impasse. Je n'ai aucune envie de déclencher une guerre avec toi. Ce serait d el'élenergie gaspillée et l'énergie on en a besoin pour
autre chose.
Chacun veut bien voir sa vérité et a du mal à admettre celle des autres. C'est comme cela que l'on dérape. Donc stop.

Reste comme tu es et moi comme je suis nous sommes sur un stadedifférent de réflexion... Tiens je viens de regarder un film super sur dailymotion. Si ça te dit:
http://www.dailymotion.com/playlist/xz7e9_Royalais_ecrire-pour-exister


asse42 03/06/2009 10:32

Gérard

D'abord merci de ton passage. Toi qui est un expert de la théorie du chaos tu devrais mieux comprendre.
Cette French American Foundation est financée par le CFR américain. Le Council on Foreign Relations est le thonk tank qui définit la politique étrangère des USA. dans l'entourage des présidents US on trouve des membres du CFR mais aussi de la commission trilatérale et de Bilderberg.

Ce sont des groupes de pression à la solde des grands financiers internationales. Donc lorsqu'ils financent une Foundation c'est bien dans le but de recruter des Young leaders qui peuvent être concernés par leur ordre international qu'ils veulent mettre en place. Un ordre international dédié à la puissance financière et esclavagisant le reste de la population.

Mettre le doigt dans cet engrenage est quand même synonyme d'un esprit d'ouverture à la puissance américaine.
Je prépare un billet complet sur la finance international car je veux absolument ouvrir les yeux à mes camarades et amis.

Gérard Eloi 03/06/2009 10:05

"Recrutés pour être formatés à la pensée US".

Quels éléments concrets permettent cette affirmation ?