Reims sera-t-il un nouvel Epinay?

Publié le par Asse42

 

Pour moi c'est tout l'enjeu de ce congrès qui doit faire rentrer le socialisme dans le XXI ème siècle. Mais pour que cela se réalise il faudra une vraie révolution interne pour faire exploser cette orgaznisation ingérable de la proportionnelle intégrale. Car elle permet à n'importe quel courant d'exister et ainsi permet la multiplicité des leaders enclins à se démarquer des autres. On recherche ainsi ce qui nous divise au lieu de ce qui nous rassemble. Il faut en sortir.

Je suis personnellement pour une changement radical qui ne pourra que s'effectuer suite à un choc. Une déflagration interne. Cette bombe en marche c'est ségolène royal. C'est une bombe car elle remet tout en cause de façon implicite et porte avec elle la cristallisation des déçus du parti qui ne comprennent plus son fonctionnement anti-démocratique bien loin du socialisme idéal. Dans ce parti c'est chacun pour soi. Il lui faut donc un leader de consensus à même d'unifier et de rassembler ces courants divers sous une même bannière.
Ségolène Royal qui a toujours été contre les courant qui sont comparables à des clans ou des sectes, pose clairement le problème de ce que cette organisation porte en elle de non-respect des militants. Le parti socialiste est configuré pour des élus qui manoeuvrent entre eux pour chercher leur place lors de prochaines élections. Pendant ce temps il ne porte aucun projet de société d'avenir. Il est éclairant de constater l'unanimité des socialistes à dire que le parti n'a pas travaillé pendant ces dernières années. Exact. Il n'a fait que comploter les uns contre les autres. Il faut que ça cesse.

Pour cela il est nécessaire d'utiliser la personnalité de ségolène Royal. Car elle cristallise sur elle toutes les rancoeurs, toutes les haines de ces divers dirigeants qui ne veulent pas l'installer à la tête du parti. Ou alors en la contrôlant au maximum sachant qu'au bureau national, le parlement du parti, elle ne possédera que 30% des votes assurés. Alors même si elle est première secrétaire elle aura du mal à diriger et le parti n'aura pas avancé d'un pouce. Match nul finalement.
C'est pourquoi je veux que le TSS s'affirme clairement et que tout le monde se regroupe derrière Hamon ou Aubry pour défier ségolène Royal qui devrait porter clairement un projet de présidentialisation du parti. C'est-à-dire l'organiser comme tous les grands partis démocratique du monde avec une majorité et une minorité. C'est sa seule chance de faire avancer les choses dans l'avenir. Et cela aura au moins le mérite de clarifier le TSS sur ce thème central pour la rénovation: Pour ou contre la présidentialisation du parti?

Elle est en situation pour le faire et pour porter clairement cet objectif. Le fera-t-elle c'est une autre question. En attendant je n'attends rien de Reims et surtout pas une synthèse molle de notre part. Nous ne devons rien lâcher et ne faire d'alliances que si il y a un ralliement clair et net comme pour la motion écologique par exemple. Je sais bien que le rassemblement ne pourra se faire parce que personne ne peut accepter le leadership de ségolène Royal. Il faut donc que le duel ségolène Royal - TSS soit au moins utile au parti pour l'avenir et porte en lui les germes de la construction d'un nouveau parti socialiste. Nous avons besoin, nous socialistes, d'un nouvel Epinay fondateur pour rentrer dans le XXI ème siècle. Si rien ne se passe alors nous aurons encore perdu du temps jusqu'en 2011 et nous ne serons pas en configuration de combat pour 2012 face à la droite.
Si il doit y avoir un clash c'est maintenant qu'il doit y avoir lieu. Et je le souhaite pour l'avenir du parti socialiste.

Commenter cet article