La stratégie de ségolène Royal est claire.

Publié le par Asse42

Ségolène Royal est en train de construire patiemment une stratégie de prise du parti socialiste avec finesse et détermination qui fait mon admiration.

EN gagnant le vote du 6 novembre elle a clairement acquis la légitimité qui lui manquait encore dans ses propres rangs pour revendiquer la place de leader su parti. La réunion d'hier soir l'a confirmé puisque même les plus sceptiques comme La Ligne Claire se sont rangés sans ambiguïté derrière elle. Première victoire il lui fallait rassembler son camp. C'est fait.
Elle a aussi acquis une légitimité vis-à-vis de ses adversaires car elle est devant eux. Et si ça ne leur fait pas plaisir ça les inquiéte au moins car ils auront du mal à se décider à aller jusqu'à l'affrontement. Par exemple Aubry ou Delanoë savent qu'ils joueront quitte ou double pour les prochaines années. Si ils perdent contre ségolène Royal ils seront durablement disqualifiés.
Mais ne pouvant se résoudre à laisser le parti aux mains de ségolène Royal ils hésitent encore à un TSS. Ils seraient presque tentés de se rejoindre sur Hamon qui le revendique et qui tente de le mettre en place. Son objectif, son rêve?, aller jusqu'à l'affrontement avec ségolène Royal et la battre.

Et bien je dis pourquoi pas. Ce serait même beaucoup mieux pour ceux qui aspirent à la clarté au sein du parti. On pourrait donc avoir un grand rassemblement TSS allant d'Hamon à Delanoë en passant par Aubry. Ce TSS désignerait un candidat qui serait Hamon. Si il gagne tant mieux pour eux, si il perd cette alliance sera clairement rejettée dans la minorité du parti. Serait-ce une si mauvaise nouvelle de voir reléguer dans la minorité tous ceux qui ont refusé de faire l'unité des socialistes. La route serait ainsi clairement dégagée pour ségolène Royal qui pourrait mettre en place son équipe aux postes clés et diriger le parti comme elle l'entend.
Ce scénario est possible car ce que ces grands élus doivent savoir, c'est que ce sont les militants qui décideront. Et c'est ce qui les fera hésiter jusqu'au bout. La balle est dans leur camp.

Mais ségolène Royal fait tout ce qu'il faut pour éviter cela en propsant clairement une stratégie de rassemblement et d'union de tous les socialistes sur un projet et en leur demandant de l'amender et d'y participer. Certains comme Lamy, lieutenant d'Aubry, choisssent le manque de respect en refusant de prendre le texte et en ratiocinant ici ou là pour chercher des divergences. Nous attendons avec sérénité les autres réactions car la stratégie de ségolène Royal est claire et elle le fait au grand jour montrant ainsi aux militants qu'elle joue collectif jusqu'au bout. Elle est clairement en position de force. une force sereine et tranquille qui a la satisfaction d'avoir appliqué ce pourquoi les militants l'ont mise devant: faire l'unité des socialistes.

Commenter cet article