Le grand rassemblement.

Publié le par Asse42


Ségolène Royal a reçu le mandat clair des militants pour mener le rassemblement des socialistes. Leur souhait est de rénover les pratiques et d'en finir avec la guerre des égos. Ils ont choisi ségolène Royal car ils lui font confiance depuis sa désignation à la présidentielle et en particulier pour sa propension à résister aux petites phrases et aux attaques personnelles. Elle est la seule dans ce cas à maîtriser, avec son équipe, l'art de l'éthique politique. Cette dignité fait incontestablement sa force car c'est la seule qui peut dire à tous les autres qu'elle ne les a jamais dénigré.

Partant de ce principe il lui faut maintenant chercher une majorité au sortir du congrès de Reims. On voit que les médias sont plutôt seceptiques et croient plutôt que le PS est plus divisé que jamais et que le rassemblement sera difficile. Ils anticipent même un congrès de Rennes bis. Ce serait un mauvais signe envoyer au pays et tous les socialistes se retrouveraient en difficulté pour le coup. Autant dire que ce serait un cadeau pour sarkozy. L'enjeu du congrès de Reims est clairement de rentrer dans le XXI ème siècle avec trois exigences fortes: Un changement, un ancrage à gauche et un renouvellement.

Un changement des méthodes internes où les militants veulent être plus souvent consultés et leur décisions respectés. Un renouvellement des équipes pour incarner un autre état d'esprit. Ils en ont marre des chapelles, des courants qui divisent, des préjugés les uns sur les autres, des attaques personnelles individuelles. Ils veulent un parti socialiste uni, rassemblé et fraternel. Digne de son idéal donc. C'est clairement l'objectif à atteindre lors de ce congrès de Reims si ont veut donner une force nouvelle au PS. Une force capable de redonner un espoir au pays. Pour cela ségolène Royal doit rassembler l'ensemble des partisans du changement tout en incarnant l'ancrage à gauche du parti socialiste. Mais un ancrage ouvert et non replié sur lui-même. C'est toute la tâche de ségolène Royal.

Le travail semble compliqué et pourtant il est indispensable pour le PS. Ségolène Royal a toute la légitimité pour le mener car les militants lui reconnaissent une fidélité à ses idées et à la méthode participative qu'ils estimeront indispensable pour l'avenir. Je crois que le parti peut se rassembler avec toutes les bonnes volontés venant de A, B, C, D, F . Aujourd'hui j'étais au conseil fédéral de la Loire où c'est la C qui est sortie en tête. Et bien l'atmosphère n'était pas à la guerre civile mais au rassemblement même si cela était dit de façon implicite. Je sens, j'espère que l'on se dirige vers un congrès nous permettant de rentrer dans le XXI ème siècle en faisant l'unité des socialistes.

Ce serait un message puissant et magnifique envoyé au pays. Martine Aubry, Bertrand Delanoë et Benoît Hamon ont décidé d'accepter de se rassembler autour de ségolène Royal pour construire le socialisme du XXI ème siècle. Avec une idée force: Démocratiser le parti. C'est-à-dire que nous allons devoir impliquer plus largement les militants et les intégrer au processus de décision. Je crois sincèrement que c'est possible tout en ne niant pas l'objectif du changement en nommant ségolène Royal à la tête du parti. Cette force de frappe puissament organisée et solidaire peut être l'occasion pourn le parti socialiste de retrouver sa légitimité et son audibilité dans le pays. J'y crois fermement. Les socialistes peuvent le faire. Les socialistes doivent le faire. Les socialistes vont le faire.

Amitiés socialistes.

Commenter cet article