Obama et Royal, un même désir de fraternité.

Publié le par Asse42

Les USA ont donc élu Obama à la tête de leur état. Obama est noir et rien que cela représente un formidable espoir pour l'humanité. Qui va même au-delà de sa future politique. On oubliera jamais qu'il y a eu un noir président de la première puissance du monde. Quel symbole magnifique.

Les français auraient pu auparavant faire rentrer leur pays dans l'histoire en élisant la première femme à la tête de leur pays. Ils ne l'ont pas voulu. Mais comme le rappelle avec insistance Merle moqueur, ce sont les + de 60 ans qui ont fait la différence dans notre pays. Autrement sur les 18-60 ans elle faisait 58-42! Différence énorme! Et qui montre bien que le pays était prêt au changement mais que les forces conservatrices ont su se mobiliser.
Le représentant élu de ces forces conservatrices est donc sarkozy. Il a été élu pour sauvegarder les acquis de ses amis et graver dans le marbre une politique foncièrement injuste. Sa politique n'est pas faite en direction du peuple qu'il méprise, mais pour son clan. Le voir alors, lui et ses porte-paroles pleins d'humanité (sic) que sont les Lefèvbre, Morano ou Paillé, revendiquer l'héritage d'Obama est non seulement antithétique mais aussi une formidable récupération politique dont sarkozy est le spécialiste lorsqu'il revendiquait la lignée de Jaurès ou Blum... Tous les mensonges, toutes les perversions lui seront utiles pour l'avenir s'il veut gagner. Nul ne doute plus de son indignité.

Si ségolène Royal a pu ramener les français vers le débat politique, si elle incarne encore aujourd'hui une ferveur populaire partout où elle passe, c'est que sa vision politique part d'un constat simple et évident: la politique doit se faire avec les citoyens et pas contre eux. Lorsque l'on veut définir le mieux pour l'intérêt général il me parait normal d'écouter le plus grand nombre avant d'agir. Et d'écouter au grand jour, sans se cacher, pour expliciter la décision publique et la faire partager.
La ligne suivie par ségolène royal est de faire émerger l'humanité dans nos sociétés. Et comment autrement qu'en se basant sur le respect? Respect dans les entreprises avec la régénération du dialogue social. Respect dans les organisations territoriales locales qui sont au contact de la réalité vécue. Respect des citoyens en les associant à la vie politique et à la décision publique. Respect de l'environnement en étant capable de s'opposer aux lobbys en promouvant une politique offensive offrant ainsi une alternative crédible.

Avec l'élection d'Obama le souhait des peuples du monde est de voir enfin éclore un autre modèle de société plus humain, plus fraternel indépendamment de nos couleurs de peau, de nos différences. L'humanité a un espoir de rassemblement, de tolérance. Cet espoir est immense. Il est parfaitement en phase avec la volonté de ségolène Royal de voir émerger une France métissée, fière d'elle-même et qui incarnera la solution pour l'avenir. Demain les adhérents socialistes auront donc eux aussi l'occasion de concrétiser ce qui s'est levé pendant la campagne présidentielle. Ce formidable engouement populaire, ce vote massif des quartiers pour elle, cet espoir qu'elle lève ne doit pas retomber car il sera le socle décisif des victoires futures pour le parti socialiste. Les socialistes français doivent être à la hauteur de la volonté de progrès manifestée dans le monde avec la victoire d'Obama et montrer qu'eux aussi sont prêts au changement le plus radical: Mettre enfin le respect de l'humain au coeur de notre politique d'avenir pour inspirer un désir de Fraternité.

Ségolène Royal en visite à Narbonne (ville où léon Blum fut député). Vidéo envoyée par Jmjvidéo. Durée 14'34.

Commenter cet article