Ségolène Royal l'anti-sinistrose du PS.

Publié le par Asse42

Les adhérents du parti socialiste vont donc voter jeudi 6 novembre popur projeter leur parti dans l'avenir. Au vu des propositions faites par les candidats mais aussi au vu du ressenti envers chacun d'entre eux. Car n'en doutons pas le parti ne sera pas le même suivant qui sera à sa tête.

Bertrand Delanoë a clairement déclaré qu'il ne voulait pas d'un parti de supporter et qu'il n'était pas favorable à un parti trop nombreux. Lui il se contenterait bien de 150000 militants. Il espère que ce sera plus facile pour lui à maitriser et il évite ainsi les inconnues trop dangereuse pour l'ordre établi qu'il représente. Il ne veut pas non plus sortir de derrière son pupitre car tout le monde dit que c'est un grand orateur Bertrand. C'est vrai il nous crie dessus en faisant des grandes gestes nerveux avec ses mains et c'est censé impressionner les militants et faire passer des convictions. Chacun son choix. Enfin il est soutenu par les grands rigolos du PS que sont Jospin, Rocard, Desir, Hidalgo et au moins l'on sait que l'on bouffera du pupitre lorsqu'ils daigneront venir en province.

Avec Martine Aubry c'est clair. Elle n'aime pas la démocratie participative car elle trouve que ce n'est pas faire de la politique. Ben oui, demander son avis au peuple, aux militants, au peuple quoi c'est inconcevable. On l'aime bien notre Martine... Avec elle on fera un grand retour dans le passé! Pas question de flo-flon, de fêtes de la Fraternité ou autre ineptie populaire! Non le PS devra se recentrer sur ses chantiers politiques en compagnie de ses deux lieutenants que sont Fabius et DSK! Au moins on est sûr de ne pas s'ennuyer si on aime les petites phrases, les coups fourrés, la politique politicienne. C'est vrai que Martine est une spécialiste pour balancer des vannes sur les autres tout en étant capable même de ne pas voter pour sa candidate désignée par le parti! Bref une vraie gauche bien moralisante pour les autres quoi. Et un peu moins pour soi-même cela va de soi.

Avec Hamon je ne sais trop quoi penser. Il amènera dans ses bagages Emmanuelli, Dolez, Mélenchon, Filoche,... Peut-être que l'on pourra s'amuser avec eux mais pas pour les mêmes raisons que pour les autres. Même si les jeunes qui le soutiennent comme Razzy hammadie sont déjà des apparatchiks n'hésitant pas à se faire parachuter dans une circonscription et de tenter d'écraser la gauche sur son passage. Il s'est pris une rouste bien méritée. Mais avec Hamon on aura le MJS qui viendra nous mettre l'ambiance dans les réunions pour nous demander de mettre le SMIG à 1500 euros! Euh... Brut ou net?

Et puis la dernière grande motion en lice sera celle inspirée par l'esprit de ségolène Royal. Qu'on le dise ou pas. On sait à quoi on peut s'attendre puisqu'on l'a vu pendant la campagne présidentielle où elle nous avait exhorté à faire une campagne joyeuse et dynamique. Elle le fut. Et cet enthousiasme fut sévèrement combattu par la droite et aussi par la gauche qui ne veulent pas croire que la politique puisse déclencher aussi un enthousiasme populaire. Pour eux c'est incompatible avec la grande politique. Même si ce sont les mêmes qui vont s'enthousiasmer pour la campagne d'Obama, pour ses meeting-concerts géants (comme à Charléty), pour son grand sourire (tiens tiens), pour sa manière de communiquer.
Avec ségolène Royal on aura de l'innovation, de la créativité et du respect. Au moins on est sûr de cela. Et il y aura aussi une vraie ferveur populaire parce qu'elle est proche des gens et qu'elle sait parler concrètement de leurs problème tout en les inscrivant dans une perspective plus large.
Alors je reprends à mon compte l'expression de l'ineffable dominique paillé, ci-devant porte-parole de l'UMP, "ségolène Royal est un Objet Politique Non Identifié". Et je l'approuve complètement! Elle est déjà dans le XXIème siècle tant dans sa pratique politique que dans sa volonté de voir émerger une nouvelle société plus respectueuse des citoyens. Et lorsqu'on compare avec ses adversaires de droite et même de gauche, on sait que l'avenir n'est pas au repli sur soi ni aux divisions mais il est au rassemblement des français et si possible à la Fraternité. C'est dans cette perspective que ségolène Royal s'inscrit très clairement pour le PS, la gauche, la pays puis l'Europe et le monde. Et c'est le fondement même du socialisme que de vouloir faire émerger une société plus humaine, plus fraternelle.

Alors militants et adhérents socialistes le 6 novembre vous allez voter. Vous allez voter pour décider si vous voulez concrètement assumer vos valeurs fondamentales et si vous voulez rentrer dans le XXI ème siècle. C'est un choix historique auquel vous êtes confronté car il va engager le parti pour les années futures. Alors je vous demande d'avoir l'audace de continuer ce que nous avons entrepris pendant la campagne présidentielle. Cette joie d'être ensemble ne sera possible que si on respectera les militants quels qu'ils soient pour les associer à la construction de notre avenir. Et si possible dans la joie, la bonne humeur et l'enthousiasme.

Commenter cet article