La voix du peuple.

Publié le par Asse42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ségolène Royal dans le marais poitevin.

J'ai eu l'occasion dans mon précédent billet d'exprimer ce que je ne voulais plus pour le parti socialiste d'avenir. Cette conception Jospiniste du PS n'est plus en phase avec la réalité vécue par les français et comporte une certaine dose d'arrogance et de condescendance pour le peuple, facilement qualifié de supporters ou de membres d'une secte. Mais surtout c'est une conception du socialisme et du combat politique qu'il faut réinventer.

En vous incitant à vous appuyer sur le remarquable travail d'investigation, d'argumentation, de preuves, fourni par mon ami et camarade Citoyen RJ, qui montre l'opposition de ségolène Royal à sarkozy depuis deux ans. Vous comprendrez pourquoi ségolène Royal est aussi populaire dans l'opinion et chez ceux qui souffrent des crises.

Ce n'est pas d'aujourd'hui que ségolène Royal dénonce le sarkozysme et sa politique nocive et anti-républicaine. Dès les primaires du PS elle n'a eu de cesse de fustiger cette politique d'annonces et de communications du sarkozysme qui n'est pas suivi d'effet. Chaque année par exemple nous avons eu droit à une loi sur l'immigration! Pour montrer qu'il bosse alors qu'il ne fait que de la com.
Mais elle ne fait pas que cela, elle a montré pendant la campagne présidentielle qu'une autre politique était possible. Et on en juge la pertinence aujourd'hui. Toutes les solutions un tant soit peu de bon sens pour résoudre cette crise sont inspirées par le pacte présidentiel et par ses différents prises de position. On se souvient, par exemple, que dès l'affaire Kerviel, qui a fait perdre 8 Milliards d'euros à la SG!, elle avait appellé à la nationalisation de la banque et donc à la constitution d'un pôle public financier chargé de favoriser l'investissement, l'innovation et la recherche des PME-PMI. On constate aussi que son volontarisme politique basé sur le donnant-donnant est LA solution de l'avenir. On ne peut plus se permettre de donner de l'argent public sans contrepartie! Il n'y a que le clan sarkozy pour nous le faire croire encore dans le monde...

De plus ségolène Royal s'intéresse de très près à la réalité quotidienne des gens. Ce que ses adversaires, de droite comme de gauche, ont raillé comme étant de la petite politique alors que c'est exactement ce que les citoyens attendent de leurs dirigeants publics. Ils veulent que l'on s'occupe d'eux et que l'on réponde franchement à leur soucis. Et pour cela ces citoyens entendent participer à la décision publique en faisant part de leur expérience vécue et ainsi pouvoir faire coller au plus près de la réalité la décision publique. Cette conception démocratique c'est elle qui la porte et on est assuré que cela se vérifiera au sein du PS. Peut-on croire les autres candidats lorsqu'ils nous disent respecter les militants tout en raillant la démocratie participative?
C'est pour cela qu'on la voit au contact des gens sur le terrain. Elle est présente auprès des ouvriers, des salariés, des pêcheurs et en plus elle propose des solutions, elle interpelle le gouvernement et elle impulse l'avenir. Sa volonté de voir émerger un véhicule électrique à 5000 euros va payer et va entrainer un changement radical de développement puisqu'il bouscule les habitudes et les lobbys industriels et pétroliers qui veulent que rien ne change.

C'est donc par son volontarisme politique, par la preuve de son action au long cours, par la persistance de ses convictions, par son courage politique de savoir s'opposer au pouvoir en place quitte à assumer toute seule les coups qui pleuvent, que ségolène Royal incarne le leadership de l'opposition, naturellement. Enfin elle a la dignité du débat public en respectant ses partenaires et en n'insultant pas ses adversaires. Elle sait rester digne dans le combat et ne critique jamais les personnes. Elle a le sang froid que l'on recommande pour un leader et la vision pour construire le chemin d'avenir. Un chemin d'avenir basé sur le respect du peuple et la politique par la preuve, qui constitue les fondamentaux de sa popularité.

Ségolène Royal à la fête du livre de Saint-Etienne. Photo envoyée par Gilles Rossary-Lenglet, animateur DA dans la Loire.

Commenter cet article