2012 commence maintenant pour Ségolène Royal.

Publié le par Asse42

20468_1179931697677_1209709187_30414922_7612276_n.jpg

L'année 2010 qui débute sera celle du début de la conquête présidentielle pour Ségolène Royal si tout se passe bien et si elle sera candidate bien sûr. Les régionales puis les primaires devraient l'amener en position de force pour la présidentielle face à Sarkozy. Chaque étape gagnée servant à augmenter son taux de présidentiabilité pour 2012. Je rajoute une étape subsidiaire celle de la présidence de l'internationale socialiste qui sera laissée par Papandréou, celui-ci devenant le premier ministre grec. Nul doute que son élection à la tête de l'internationale socialiste ne pourra que renforcer sa présidentiabilité.

Les régionales 2010 devront servir à valider la politique menée par Ségolène Royal dans sa région. La preuve de sa politique sociale, économique, écologique se trouve dans les résultats de sa région et seront donc validés, ou non, par les électeurs. Elle a de plus l'atout de sa voir que sa politique fait l'unanimité au sein de la gauche. Que ce soit les communistes ou les Verts, tous expriment leur satisfecit. Il en va de même pour le Modem local qui souhaiterait se rallier dès le premier tour au panache Royal. Cette situation politique peut constituer un véritable atout pour la suite si Ségolène Royal parvient à rassembler largement autour d'elle dès le premier tour malgré les obstacles des appareils politiques.




Les régionales gagnées constitueront incontestablement un véritable atout pour Ségolène Royal. Elle se positionnera clairement comme ayant le leadership sur le futur projet collectif su PS qui devrait reprendre inexorablement la démocratie participative, la croissance verte et le donnant-donnant économique. Sur ces trois piliers d'avenir elle est en pointe. Enfin elle aura aussi le leadership sur la stratégie politique arc-en-ciel de conquête. Nul ne pourra revendiquer une alliance arc-en-ciel sans Ségolène Royal puisque c'est elle qui en porte le leadership. Les autres seront donc condamnés à une stratégie de repli pour le parti socialiste comme le TSSR le défend d'ailleurs assez hypocritement.

Les primaires gagnées elle serait alors en bonne position pour gagner la présidentielle 2012 face, normalement, à sarkozy. D'abord le projet sera clarifié et connu des français depuis un certain temps et sa stratégie politique aussi. Elle n'aura plus à faire face à l'urgence des situations et pourra planifier une campagne de terrain directe et claire. De plus l'appareil socialiste et ceux qui auront participé à la primaire ne pourront plus lui mettre des bâtons dans les roues la démocratie citoyenne aura tranché. Elle sera donc dans une position de force plus confortable face à la sarkozie. Il lui reviendra de savoir bien s'entourer et de faire l'unité progressiste la plus large possible. C'est particulièrement son domaine.

Bien sûr ce scénario en fera rêver certains et redouter pour d'autres. En politique on ne peut pas plaire à tout le monde. Gageons que l'expérience de 2007 soit retenue par les uns et les autres pour que l'on parvienne le plus sereinement possible à un consensus autour de la candidate désignée...On peut toujours rêver en ce début d'année non?

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article

rbella24 04/01/2010 20:52


Il est bien ton site.
Il faut continuer à le développer.
Il n'est pas indispensable d'être régulièrement présent sur l'autre site. Il faut y mettre des liens.
Bonne analyse; je reste convaincue cependant que Ségolène Royal sera présente en 2012.
Le Siècle ne nous dictera pas sa loi.


Asse42 04/01/2010 18:00


Allobroge

Bien sûr le pire est toujours possible.


Allobroge 04/01/2010 17:52


Bonne analyse avec tout de même une incertitude de taille, la participation de Ségolène Royal aux primaires. Le PS avec camba(DSK), bartho(fabius,lui même?) et aubry va faire bégayer l'histoire
avec la triche industrielle.

Fraternité